samedi 17 septembre 2016

Nos sorties nature #1 : la fête de l'automne de l'Iloz

Voici une nouvelle série d'articles pour le blog qui vient de voir le jour : nos sorties nature. Evidemment, les promenades dans la nature nous ne manquons pas d'en faire, mais je vous parlerai ici de nos sorties disons "éducatives", que ce soit un atelier réalisé dans le cadre d'une sortie avec notre groupe non-sco, de sorties encadrées par un animateur que nous ferons tous les 4 ou encore de sorties familiales tout simplement, dans la forêt ou ailleurs.

Pour ce premier article, je vous propose donc un petit compte-rendu en images, accompagné de quelques explications (ah non je ne peux pas m'empêcher d'écrire quelques lignes quand même 😉) de notre sortie du jour à la fête de l'automne de l'Iloz.

L'Iloz, késako ?

L'Iloz est un espace constitué de jardins et d'un centre d'exposition, dédié à la découverte de l'environnement au cœur du fleuve Rhône. C'est la première fois que nous nous y rendons, mais ce ne sera pas la dernière puisque, chaque mois, les enfants ont un atelier programmé avec leurs copains non-sco. J'aurais donc très certainement l'occasion de vous en reparler.

Aujourd'hui, n'hésitant pas à affronter les premières températures fraîches de ce mois de septembre (nous avons quand même perdu 15 ° en 3 jours, c'est un peu rude pour moi !), nous nous sommes donc rendus près du lac de Miribel Jonage pour découvrir cette fameuse fête.

Nous avons commencé par découvrir deux salles remplies de jeux en bois aux tailles parfois impressionnantes. Magique pour les Louveteaux.

Le célèbre arbre à billes musical :


et sa version XXL !

video

Des jeux de construction en bois :




Et des jeux de construction en pierre, magique :

A gauche, la Grande Muraille de Chine

Et des jeux qui font rêver...


Message personnel (le destinataire se reconnaîtra 😉) : avec les Louveteaux nous imaginons très bien notre splendide collection de cubes Waldorf agrémentée d'un jolie maison à assembler !

Des jeux de société aux dimensions surréalistes !


Des jeux d'adresse :


Je vous l'accorde ce n'est pas la partie la plus "nature" de l'article mais franchement rien que pour ces moments de jeu, nous ne regrettons pas notre journée !

Après un petit pique-nique, nous avons découvert l'un des premiers ateliers proposés : "Les sociétés de fourmis, une citoyenneté d'insectes ?", proposé par la boîte à fourmis.

Nous avons d'abord observé le cycle de vie des fourmis grâce à des figurines et constaté qu'il était similaire à celui des abeilles : œuf, larve, nymphe puis fourmi. 

Dans un second temps, nous avons observé une fourmilière pour en comprendre le fonctionnement :

- nous avons cherché la reine. Nos premières tentatives ont été un échec, nous l'avons confondue avec les fourmis soldats. Plus grosses que les autres fourmis de la colonie, elles ont pour rôle de défendre la fourmilière et d'attaquer les ennemis


- nous avons observé ce qui se passe dans les différentes chambres de la fourmilière. Nous avons regardé les fourmis nourricières s'occuper des œufs et nourrir les larves. Les fourmis ouvrières, elles, œuvrent, soit à l'intérieur, soit à l'extérieur de la fourmilière. Dans les faits, les fourmis soldats et les fourmis nourricières sont également des ouvrières, mais leur rôle est spécifique

 
Nous avons pu poser toutes sortes de questions à l'animateur, notamment sur leur régime alimentaire, leur durée de vie. Nous sommes à présent incollables !
 
Pour clore l'animation Grand Louveteau a pu observer des fourmis vivantes à l'aide d'un microscope : il vous le garantit, 6 pattes, ce sont bien des insectes !
 

Au cours de l'atelier suivant, "Le Rhône n'est pas un long fleuve tranquille", l'animatrice nous a expliqué que le Rhône est "malade". Lui qui alimente Lyon et son agglomération en haut potable, ce qui en fait un fait "camarade bien utile au quotidien", doit en effet subir d'importants travaux de rénovation sur l'un de ses canaux. Les enfants ont donc réalisé des drapeaux en soutien au Rhône.
 
 
Le dernier atelier auquel nous avons participé et que j'attendais avec impatience était un atelier de teintures végétales.
 
 
Après une explication très détaillée de l'animatrice sur les différents éléments végétaux que l'on peut utiliser pour faire des encres végétales (racines, feuilles, fleurs, fruits, graines, ...), Grand Louveteau et moi avons tous les deux fabriqué une encre végétale de couleur orange, en réalisant toutes les étapes :
 
- cueillette de fleurs de cosmos dans le jardin de l'Iloz. La fleur uniquement, pour obtenir une encre de couleur orange
 

-  préparation d'un tant pour tant de fleurs bien tassées et d'eau dans une casserole


- cuisson pendant 15 minutes environ

 
 
- passage de la décoction au tamis
 
 
- adjonction de carbonate de sodium
 
 
 - peinture avec l'encre que nous avons fabriquée
 
 
et d'autres encres, fabriquées par les autres participants à l'atelier
 

 


mardi 6 septembre 2016

Eloge de la centrifugeuse !

Rassurez-vous je ne suis pas devenue revendeuse de centrifugeuses, je ne vous ferai donc pas l'article. Je ne suis d'ailleurs pas experte en la matière. J'ai choisi la mienne en fonction des conseils du vendeur et du budget max que nous nous étions fixés. J'ai plutôt envie de vous parler dans cet article, de ses intérêts nutritionnels, gustatifs mais avant tout pédagogiques, évidemment !


Je ne vais pas m'étendre sur l'intérêt de manger des fruits et légumes frais tous les jours, on le connaît. Mais consommer des fruits et légumes crus c'est le top d'un point de vue nutritionnel puisque nutriments et autres composés bons pour le corps ne sont pas dénaturés par la cuisson des dits fruits et légumes. Pour être honnête j'ai lu que l'extracteur de jus était encore mieux que la centrifugeuse mais comme elle était déjà achetée, pas question de revenir en arrière 😊

Pour ce qui est du goût, rien de comparable avec le jus de fruits du commerce, même les meilleurs. Aucun n'atteint la qualité et le plaisir d'un jus de fruits frais de chez frais ! Qu'on se le dise 😉

Et d'un point de vue pédagogique me direz-vous ? Très honnêtement, c'est idéal !

Les enfants sont toujours partants lorsque je propose de faire un jus de fruit. Souvent plus motivés d'ailleurs que lorsqu'il s'agit de faire une pizza ou de participer à la préparation quotidienne de nos repas. La centrifugeuse (et le blender que nous utilisons pour la réalisation de certains jus ou smoothies) c'est donc :

- de la vie pratique pour Petit Louveteau :

Couper

Mon petit loup a l'habitude de participer à nos "activités" cuisine. Je mets entre guillemets, car la vie pratique c'est plus du quotidien que des activités pensées et élaborées par mes soins. Mais avec cette lame ondulée il est encore plus acteur, puisqu'il peut à présent couper les légumes et autres aliments en toute sécurité. La carotte, ce n'est honnêtement pas le légume le plus simple à découper ! Mais ça muscle les petites mains c'est certain 😊

Transvaser

- de la vie pratique pour Grand Louveteau

Couper
 
Pour lui permettre de couper facilement les aliments de nos recettes j'ai investi depuis longtemps dans un couteau à tomates (qui ressemble fort à un couteau à pain mais en taille réduite). Il est tout à fait adapté en termes de taille mais coupe extrêmement bien et demande donc une grande vigilance. Ce qui ne l'empêche pas de tester régulièrement les différents couteaux de la maison !

Eplucher
Verser
 
Pas question pour Petit Louveteau d'être en reste dans ce domaine, vous pensez bien, les versés, en ce moment, c'est toute sa vie 😉 Mais je n'ai pas pris de photo !
 
 
Et le meilleur pour la fin : la dégustation des jus de fruits frais, smoothies et glaces que nous avons préparés
 
 



Miam 😊

Pour nos débuts en tant qu'aficionados de la centrifugeuse nous utilisons ce livre de recettes (ce qui ne nous empêche pas d'imaginer les nôtres) :

Bar à jus

Mais l'utilisation de notre centrifugeuse c'est bien plus que cela !

Nous mettons dans nos jus, des fruits que nous n'avons par forcément l'habitude de consommer. Une occasion pour les enfants d'en découvrir de nouveaux et d'enrichir leur vocabulaire : les toucher, les sentir et les goûter.

Acidité !

Avec Grand Louveteau nous avons eu l'occasion, suite à la réalisation de jus, de nous intéresser de plus près aux fruits utilisés. Où poussent-ils? Sur un arbre (ou pas) ? quel est son nom ? Un savoureux mélange de découvertes !




Pour ces activités, souvent improvisées, nous utilisons ces deux livres :


Dis, comment ça pousse ?

Inventaire illustré des fruits et légumes

sans oublier notre planisphère et nos globes afin de situer les régions dans lesquelles poussent ces fruits et légumes.

Et pour clore cet article, la recette de notre prochain smoothie :

Crème de mangue et miel : (recette tirée du livre dont je vous parle un peu plus haut)

- 1 mangue
- 1/2 ananas de taille moyenne
- 1/2 citron avec la peau
- 1/2 banane
- 1/2 avocat
- 2 c. à s. de yaourt nature
- 1 c. à c. de miel
- 1 pincée de cannelle
- 6 glaçons

Bonne dégustation !

lundi 5 septembre 2016

Notre voyage avec Le loup qui voulait faire le tour du monde #1 : escale à Paris

Nous avons entrepris depuis quelques semaines un grand tour du monde avec Le loup qui voulait faire le tour du monde :


L'heure est maintenant venue (mieux vaut tard que jamais !) de vous raconter notre première escale : Paris.

J'ai d'abord mis en place une petite installation pour permettre à Grand Louveteau de comprendre l'étendue de notre périple :


Pour débuter cette première séance, nous avons d'abord relu les premières pages du livre :


J'ai également mis en place le matériel dont nous allions avoir besoin :


Ce drapeau et les suivants sont faits maison : je les ai imprimés puis fixés sur un cure-dent dont j'ai coupé l'extrémité, tout simplement. Pour les références des ouvrages que nous utilisons pour notre tour du monde et nos activités de géographie en général, c'est ici et ici.

Après avoir situé notre Loup sur le bon continent, ce qui ne pose plus de problème à mon Louveteau, nous avons regardé ensemble où se situait la France, dont il sait que Paris est la capitale. Et hop un premier drapeau de planté !


Les étiquettes pour les différents pays ou villes visités par Loup sont téléchargeables ici


Nous nous sommes ensuite lancés dans de la lecture documentaire sur Paris et avons visionné quelques vidéos trouvées sur Internet, dont un C'est pas sorcier ! consacré à la capitale. Malheureusement, le contenu reste, pour certains passages, un peu complexe pour mon  Louveteau. Nous avons donc parlé métro, gargouilles, monuments, arrondissements, Seine, bateaux-mouches (je crois que lors de notre prochain séjour en région parisienne, nous sommes bons pour une petite croisière sur la Seine 😊 ). Nous en avons également profité pour regarder les photos prises lors des vacances de Pâques 2015, durant lesquelles nous avions pris métro et RER et gravi les quelques 674 qui menaient au 2ème étage de la Tour Eiffel. Manifestement l'ascension l'avait marqué, il s'en souvenait très bien :

Avril 2015

Ainsi que celles du Muséum national d'Histoire naturelle et sa légendaire Grande Galerie de l'Evolution :

Décembre 2015

Nous avons également commencé un lapbook, à notre manière, dont voici la première page :


J'ai longuement réfléchi à une activité culinaire, mais une recette, à proprement parler parisienne, je n'ai pas trouvé ! J'ai donc élargi un peu notre champ de vision et proposé une dégustation de fromage 😊
 
Juillet 2015
 
Cette dégustation a rencontré un énorme succès. Mon Louveteau aime le fromage, même ceux qui ont un goût bien affirmé ! Nous avons ensuite fait une dégustation à l'aveugle dont le but était de retrouver sur l'assiette quel fromage il venait de goûter :
 
 
Dans un tout autre registre, j'ai imprimé pour Grand Louveteau un ensemble d'éléments trouvés ici. Il a ainsi pu créer son Paris et laisser libre cours à son imagination lors d'une séance de jeu libre
 

délirante 😄

Les animaux se sont TOUS échappés du Zoo de Vincennes !
 
Enfin, nous nous sommes amusés à fabriquer différents monuments de Paris en Paper Toys :
 
Mes monuments de Paris en papertoys
 
Ces paper toys sont encore trop compliqués pour que Grand Louveteau les réalise seul, nous les avons donc fabriqués à 4 mains :
 

Grand Louveteau s'est amusé à les placer sur le plan de Paris fourni avec le livre et à promener sa figurine de Loup à travers la ville. Une nouvelle occasion de parler de la capitale, tout en s'amusant :


Billets en poche, nous partons à présent pour Londres 😊

A suivre ...